école-sarabureddo

Une école où cohabitent vampires et humains. Une directrice un peu folle, qui croit que les vampires peuvent s'entendre avec les humains. Bienvenu(e)s dans cette pension où tout les dangers rodent!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 1 : L'arrivée.

Aller en bas 
AuteurMessage
Cassildey Flow

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 13/06/2009

MessageSujet: Chapitre 1 : L'arrivée.   Dim 14 Juin - 0:02

    La pluie tombait vulgairement contre la vitre de l'automobile, d'où je laissa l'aire chaud sortir d'entre mes lèvres pour par la suite, venir faire des dessins sur la vitre froide. C'était ennuyant, tout ce chemin, surtout quand votre grand-père vous hais car vous avez aimer un garçon. N'est-il pas normal de tomber amoureux d'une personne de même sexe ? L'amour c'est l'amour, personne ne peut contrôler ce sentiment. Mais il semblerait que mon vieux ne peut comprendre ça. Finalement, j'arrêtai mes conneries, alors que mes cheveux blonds se collent à la livre et que mes yeux commencèrent doucement à se fermer. La dernière chose que je vue avant de m'endormir, c'est le regard semi triste et semi colérique de mon grand-père.

    Je me voyais couché sur l'herbe, un bras derrière la tête, l'autre levé vers le ciel, comme si j'essayais de l'attraper. Chose que je sais, qui ne se réaliserait pas. J'entendais encore la voix de Taylor, qui s'était placé face à moi me cachant la vue, me dire « Attrape le ciel et tes ennuies partiront »... Je l'ai tellement cru, et je le crois encore, je me surprend d'essayer de l'attraper pour peut-être vivre une vie normal. Ce moment qui m'avait fait si plaisir commençait à partir de mes rêves , de la même manière qu'on déchire une feuille. Souvenir brisé et jeté... Je devrais le faire pour tous les souvenirs que j'ai avec lui. Je vis par la suite l'image de mon père, semi-couché sur la table, une main sur le coeur, le serrait jusqu'à avoir les jointures blanches. À la porte de la cuisine, je le vit glisser jusqu'au sol, puis plus rien. J'ai accouru vers lui, ne croyant pas qu'il était mort. « Non papa ! Tu es fort ! Ne me laisse pas... »*


    «Non ! »


    Mon regard bleuté s'était levé, comme avec terreur... Mon grand-père ne broncha pas... Il a souvent fait face à mes cauchemar... Je l'ai même battu sans le vouloir. J'étais couché sur la banquette, mais je décida de me relever, me frottant les yeux en soupirant. Que je me sentais nul... Et puis on arrive bientôt ? J'aurais bien voulu le demander, mais il ne m'aurais aucunement répondu, donc je me tais, passant mon regard finement fatigué par la vitre, en essayant de voir si un établissement qui ressemblerait à un école se lèverait face à moi. Rien... La pluie continuait à tomber, et rien ne se levait.


    « Grand-pa... »


    « Tait toi... »

    Je le regarda longuement... Ça sembla si longtemps que c'est dès que je décrocha mon regard de lui que je vis une école. Mon conducteur accelera pour aller se stationner rapidement... Puis il attendit, que je sorte. C'est ce que je fis, il ouvrit la valise d'où j'en sortir une valise et un sac à dos... Je referma celle-ci et quand j'ai voulu m'approcher de sa porte pour le remercier pour tout, il démarra aussitôt, me laissant seul à moi-même.

    Debout, je regarda les deux lumière rouge disparaitre dans un tournant, alors que je tourna finalement les talons pour entrer à l'intérieur. Je ne savais pas que je retrouverais des jeunes comme Taylor ici... Et j'avais l'impression de ne pas le vouloir...


    « Je ne me laissera pas faire »

    Me murmurais-je avant d'avancer dans le hall après avoir refermer la porte. Ça semblait si grand ici ! Je n'osa même pas entrer dans une porte ou monter un escalier, de peur de me perdre... Je laissa ma valise et mon sac à dos tomber sur le sol, alors que j'ouvris ma valise pour essayer de trouver quelque chose pour cacher ma chemise blanche qui était devenu transparente et inconfortable à la pluie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelia
Directrice
Directrice
avatar

Féminin
Scorpion Coq
Nombre de messages : 1517
Age : 25
Date d'inscription : 15/04/2008

Feuille de personnage
Age:: ///
Race:: Vampire
Petit(e) ami(e):

MessageSujet: Re: Chapitre 1 : L'arrivée.   Lun 15 Juin - 11:55

Amelia était dans son bureau comme à son habitude. Pour une fois elle ne remplissait pas de papier. Oh, pas qu'elle est tout fini, une pile énorme était sur une petite table sur sa droite. Mais aujourd'hui Amelia n'avait pas envie de se casser la tête avec tout ça. La directrice avait une tasse de café dans les mains et elle regardait à travers la vitre. La pluie ne cessé de tomber depuis ce matin. C'était réellement déprimant, même pour la jeune directrice. Amelia regarda à nouveau son café et souffla dessus pour chasser la fumé. Elle but deux gorgées et posa la tasse sur son bureau. Amelia se leva et partit devant la fenêtre. Elle y colla une main et son regard se perdit dans le paysage. Amelia pensait à tout et rien à la fois. Elle souffla, décolla sa main de la vitre et retourna à son bureau. La jeune femme fini son café, qui avait refroidie, avec lenteur.
Un bruit de crissement dans les gravillons fit revenir la directrice à la fenêtre. Une voiture venait de se garer bien rapidement et à peine le passager fut-il sortit que la voiture repartit tout aussi vite qu'a l'arrivée. Pressé le chauffeur? Cela ne regardait pas Amelia, et à vrai dire cela ne l'intéressait pas du tout. La directrice quitta son bureau en fermant la porte à clé et alla vers le hall. Sur le chemin elle rencontra plusieurs élèves: humains et vampires, qui la saluèrent tous. Elle rencontra aussi des professeurs où elle dit bonjour mais ne s'attarda pas plus à la conversation. Elle arriva enfin en haut de l'escalier central. Le nouveau était dans la grande pièce en train de chercher quelque chose dans sa valise. Amelia descendit les marches calmement. Une fois à meilleure distance de l'inconnu, elle remarqua que sa chemise était trempée. Certainement qu'il en cherchait une sèche dans son sac.
C'était un humain. De là où était Amelia elle pouvait en être sur. Elle s'approcha de lui, le visage neutre.


«Bonjour.»

Ce seul mot était prononcer avec un calme et une neutralité qui avait pour effet étonnant de faire quand même peur.

_________________
©Kit by moi sur photoshop



Vampire, humain, dans un futur proche nous serons amis.

A reçu 10 rose~
A offert
4 rose~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pension-sarabureddo.forumsactifs.com
 
Chapitre 1 : L'arrivée.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
école-sarabureddo :: Rez-de chaussé :: Hall d'entrée-
Sauter vers: